Histoire de Tavira « la discrète ».

Posté dans : Billets de Florent | 0

blason-tavira

Ville construite sur la rivière Glião, Tavira (Tabira en arabe) est restée sous domination arabe du 8° au 13° siècle. Son port est devenu du 16 au 18° siècle le port commercial principal de l’Algarve dans l’export du poisson séché, du vin et du sel.

Victime de l’épidémie de peste de 1645, de l’ensablement progressif de son débouché sur la mer, elle fut en grande partie détruite lors du tremblement de terre de 1755.

Tavira  fut reconstruite au 18° et 37 élises furent édifiées. Elle connut un renouveau au 19° siècle en redevenant le principal centre de l’Algarve avec la pêche au thon et l’industrie des conserves.

tavira

Les activités de la pêche et de la conserverie ont déclinés en Algarve dans le milieu du 20° siècle avec la raréfaction des poissons, la surpêche espagnole et la vétusté des embarcations.

Par la suite, situé à l’écart du circuit touristique algarvien de la côte ouest, Tavira s’est replié sur l’agriculture et la pêche de subsistance, elle a cultivé l’isolement pendant la fin du 20° siècle et les années de l’urbanisation débridée. Cette attitude de repli lui a permis de  conserver et de sauvegarder la majeure partie de son patrimoine architectural.

maison-tavira-2

Les anglais, les suédois puis les français ont su tirer parti les premiers de cette singularité en acquérant des maisons dans le centre de la ville.

Depuis, la politique menée par l’équipe actuelle (PSD) a œuvré pour faciliter la réhabilitation de bâtiments vétustes dans le centre historique de Tavira : Mise en place d’avantages pour les propriétaires ou les acheteurs qui rénovent par des exonérations de charges et un taux de TVA réduit.

 

De nombreux bâtiments mis en vente par des portugais ont été rachetés par des étrangers : Plus de 10% de la population de Tavira est d’origine étrangère, cette population en recherche d’authenticité contribue à favoriser le commerce et l’emploi en créant de nouvelles activités dans la rénovation, la construction, le jardinage et tous les secteurs liés à l’immobilier.

tavira-rue-paysage

Tavira se tourne maintenant vers le futur, 10% du budget de la ville est consacré à l’animation culturelle et à la réhabilitation du patrimoine. D’après le dernier recensement la ville connaît une augmentation de la part des jeunes contrairement au reste du Portugal et la population a augmenté de 20% soit 10 fois plus que dans le reste du pays.

20160427_221124

Le revers de la médaille est un taux de chômage à plus de 15% et une envolée des prix de l’immobilier. Le challenge pour le Maire et son équipe sera de proposer des logements à des prix abordables pour que les portugais puissent aussi continuer à vivre dans Tavira…

Répondre